Les Français établis hors de France qui possèdent une résidence en France sont concernés, celle -ci ne pouvant être considérée comme une résidence principale.

Après Paris dès 2016, de nombreuses villes vont augmenter les taxes sur les résidences secondaires.

La surtaxe, dont le plafond est fixé à 60%, va grimper dans de nombreuses municipalités.

De 20 à 50% pour Bordeaux, à 60% à Nice. Certaines associations ont dénoncé l’indistinction de telles mesures, qui frappent aussi bien les résidences locatives que les «vraies» résidences secondaires.

Un recours? En cas de maintien d’une résidence «secondaire» pour raisons professionnelles, le

contribuable peut demander la décote auprès de l’administration fiscale. Les situations sont examinées au cas par cas, et la nécessité d’avoir un logement doit être justifiée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>